Le plan de quartier Saint Georges

Le lieu dit « Campagne St-George » est chargé d’histoire. Il a abrité successivement une chapelle, une blanchisserie, une teinturerie et, plus récemment, un pensionnat de jeunes filles.
Depuis son rachat en 1984 par la Fondation St-George (ci-après la Fondation), le site accueille une institution qui prend en charge des personnes mentalement handicapées.

Constitué de deux maisons de maître, d’une ferme avec son rural, de jardins et d’un parc historique, le domaine, dont les premières traces remontent au début du XIXème siècle, appartient au patrimoine architectural et paysager yverdonnois. En dépit de la démolition d’un logement de maître (n°16) en 2004, de la création d’un foyer supplémentaire en 1993 et de la construction de nouveaux locaux pour les besoins de l’institution en 2005, l’esprit de hameau introverti sur sa cour et enveloppé de jardins plus ou moins élaborés est en encore largement perceptible.

Le projet

En 2009-2010, une étude urbanistique a été conduite à la demande de la commune et avec la participation du Canton. Il en résulte notamment un schéma directeur paysager qui localise une extension possible de la zone à bâtir (besoins en nouvelles surfaces à long terme) et les principes paysagers de mise en valeur du site dans le respect de son histoire.

En 2010 et dans les conditions définies par l’Etude urbanistique, la Fondation et le SPAS ont organisé un concours d’architecture pour la création de nouveaux bâtiments. Le lauréat du concours a réalisé la nouvelle salle polyvalente, ainsi qu’un bâtiment d’hébergement supplémentaire et transforme complètement la ferme.

En 2012, la Fondation et le SPAS ont organisé des mandats d’étude parallèle pour la mise en conformité aux normes incendies et la réhabilitation des deux principaux bâtiments historiques : la maison de maître de 1760 et son extension de 1871.

Dans cette perspective de développement et de transformation, le plan d’affectation en vigueur, dont la conception générale date de 1990, ne répond plus aux enjeux. Le nouveau PQ traduit donc dans le droit du sol, la volonté de développer le site dans le respect de ses valeurs historiques, voir de l’améliorer. Le périmètre du Plan de quartier concerne les parcelles suivantes :

  • 3303 (35’178 m2) et 459 (3’890 m2), propriétés de la Fondation
  • 5469 (7’218 m2), propriété d’Age 3, Parc St-George SA

La parcelle 5469 est actuellement en construction pour un ensemble de 50 appartements protégés destinés à des personnes âgées. Cette construction épuise le droit à bâtir sur cette parcelle, ce que confirme le nouveau PQ.

La Fondation est l’unique institution de ce type dans le Nord vaudois. A moyen terme, ses besoins futurs en hébergement et en place d’ateliers sont relativement importants : 28 nouveaux résidents permanents et nouvelles structures d’accueil pour des places externes supplémentaires. Ce développement implique la construction de nouveaux bâtiments et/ou la rénovation/mise à niveau du parc immobilier existant sur un site de grande qualité (Annexe 1). Le PQ a donc pour objectifs de :

  • Permettre à la Fondation de se développer en étendant la zone à bâtir, mais sans nuire au site
  • Compenser cette extension par une exigence accrue en termes de qualité des espaces libres et de la biodiversité
  • Traduire dans le droit du sol le concept urbanistique et paysager, ainsi que les avant-projets (Annexes 2 et 3)

La fondation Saint-George

La Fondation est un établissement socio-éducatif reconnu par le SPAS. Elle est née de l’initiative de parents d’enfants handicapés, souhaitant développer dans le Nord vaudois une offre basée sur les préceptes de la pédagogie et de la sociothérapie anthroposophiques.

La Fondation prend en charge des personnes adultes mentalement handicapées pouvant présenter des handicaps physiques et/ou psychiques et/ou comportementaux associés. Elle leur offre une intégration sociale qui favorise l’autonomie, ainsi qu’un apprentissage manuel et artisanal ou une vie culturelle et spirituelle au sein d’un organisme thérapeutique.

Actuellement, le site héberge 30 personnes et propose 8 ateliers (artisanat, services, développement personnel) qui accueillent près de 50 personnes par jour.

Contact
Service de l’urbanisme

Votre référent(e)

Julien Woessner
Tél : +41 (0)24 423 63 07
jwoylb.ch

Le lien a été copié !

Vous ne trouvez pas ce que vous recherchez ?