Lors d’une rencontre interculturelle, comme les agent·es d’intégration en mènent dans leur activité quotidienne, un ensemble de postures, représentations, voire stéréotypes entrent en jeu, des deux côtés de l’interaction. Dans ce cadre, une formation sur l’approche transculturelle sera dispensée aux agent·es d’intégration de la Ville, afin de mener une réflexion sur les processus relationnels à l’œuvre lors d’échanges interculturels.

Les agent·es d’intégration porteront ensuite ces réflexions dans la sphère publique avec des tables-rondes sous forme de discussions ouvertes à toute personne intéressée, organisées par Femmes-Tische. Celles-ci seront l’occasion de mener réflexions et échanges d’expériences sur les discriminations vécues, ainsi que sur le cadre légal de la lutte contre le racisme et les possibilités d’orientation des victimes.

L’interculturalité est une constante des contacts à la fois entre les collaborateur·trices d’une administration publique comme celle d’Yverdon-les-Bains, ainsi qu’avec sa population. Une réflexion sur l’ouverture à la diversité s’avère dès lors particulièrement pertinente dans ces institutions. Pour ce faire, le Service jeunesse et cohésion sociale participera à un projet pilote, en collaboration avec le Service de lutte contre le racisme de la Confédération. Il s’agira de mener un questionnement face aux discriminations et au racisme structurel au sein d’un service public et de mettre en exergue des bonnes pratiques internes, afin d’assurer à la population un accès équitable aux prestations.

Au niveau scolaire, des ateliers seront offerts aux classes de 9e et 10ème des Établissements secondaires Léon-Michaud et S.B. De Felice, afin de questionner les identités plurielles ainsi que les réactions à adopter face aux actes de discriminations.

Enfin, le grand public n’est pas oublié puisqu’afin de sensibiliser la population, un concours d’univers visuels a été réalisé par le CPNV. La proposition gagnante, réalisée par Nyah Mae Roger, est jointe au présent communiqué et sera largement diffusée en ville, ainsi que dans les bus Travys pour rendre visible cette problématique et provoquer la réflexion. Les membres de la Commission consultative Suisses-Immigrés iront également à la rencontre de la population pour échanger sur ces questions et offrir des masques griffés avec le visuel lauréat. Bien évidemment, toutes ces actions seront menées dans le plus strict respect des mesures sanitaires.

Publié le par :

Communiqué de presse

Newsletter

Newsletter
Le lien a été copié !

Vous ne trouvez pas ce que vous recherchez ?